Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
nlitpl

Infos d'actualité - Attelage de Tradition


Compte rendu 3ème CIAT REDEFIN


3ème CIAT de REDEFIN (D)
1er au 3 juillet 2022

 

L’important Haras de Redefin fut fondé en 1812.

Non seulement, on y entretient une très ancienne tradition dans les événements équestres mais l’endroit est maintenant ouvert à l’organisation de concerts de musique classique d’importance internationale. Cette année, l’Orchestre symphonique de la BBC y était attendu. Il se produisit dans la grande carrière, dont l’accoustique est absolument merveilleuse, avec comme Chef d’Orchestre Daila Stasevska. Le tout le même week-end que le 3ème CIAT à Redefin, ce qui offrait de grandes opportunités culturelles pour un même week-end !

La traditionnelle « Soirée des Nations », et toute la manifestation était organisée avec le professionnalisme et les dons incontestables de Dorothée von Eberhardt. Ce dîner, prévu pour avoir lieu à l’extérieur, et durant lequel les participants de tous pays apportent des spécialités de chez eux, dut malheureusement être transféré dans les bureaux du directeur du haras, à cause d’une énorme averse … bien que la météo ait prévu une belle soirée sans pluie ! Ironiquement, la pluie aurait dû être bienvenue, en raison de la longue sécheresse qui avait frappé le Mecklembourg, normalement connu pour être humide … Mais tout se passa très bien et la soirée se termina assez tard. D’où le fait que certains meneurs n’étaient pas tout à fait réveillés le lendemain matin pour la reconnaissance du Routier du dimanche matin.

 

A midi, les 21 participants se présentèrent à la Présentation.

Le jury se composait du Baron Christian de Langlade (F), Tadeusz Kolacz (PL) et Hartmuth Huber (D). Il y avait beaucoup de charmants attelages, comme celui d’Irma van Sleewen (NL) avec un hackney attelé à un Liverpool gig, ou le tandem de Welsh cobs d’Ebbo Schelten (NL) mis à une charrette. Il y avait aussi des attelages plutôt ruraux, comme celui de Heinz Poll (D), une paire de chevaux de trait à un break de chasse, ou de Peter Lange (D) avec aussi des chevaux lourds à un autre break de chasse. Cette année, Urbain van de Voorde (BEL) ne menait pas ses beaux chevaux espagnols en tandem mais en paire, avec un très joli spider phaëton par Kruck, Wiesbaden. Malheureusement, l’un de ses chevaux eut un problème, qui le força à participer de manière non officielle. Et malgré les dommages causés à son dogcart à quatre roues, le Pr Paolo Fornara put tout de même participer à la compétition.

À un moment de l’après-midi, Mme Kirsten Stelljes présenta des chevaux de race Meklembourg au public, puis avec Anette Spitzenpfeil les attelages du concours pour des informations supplémentaires. Immédiatement après la Présentation, les participants – élégants pour cette épreuve de toutes façons – purent se rendre au concert de la BBC dans la grande carrière. À la fin de la journée, tout le monde se rassembla sous les arbres pour un pique-nique et admirer la parade des chevaux et des attelages … pour finalement retourner au concert et apprécier à l’issue de celui-ci une soirée aux chandelles et bavarder encore un peu.

Le Routier du dimanche se révéla très agréable. D’un côté, la pluie avait rabattu la poussière mais d’un autre côté, les chevaux avaient à tirer sur des chemins en sable, fait que les meneurs devaient inclure dans leur calcul du temps. Chose intéressante, la plupart du routier se passait à l’ombre de la forêt, beaucoup plus fraîche. Les mouches étaient nombreuses et actives mais heureusement les PCs ne furent pas un problème. D’abord un Cercle d’une main, puis le Verre, le Salut et enfin le Corridor.

Les meneurs s’acquittèrent fort bien de tout cela et firent relativement peu de fautes. Le Verre et le Corridor attirèrent particulièrement le public car situés dans le village de Belsch, et comme le Passage était près d’un petit orchestre local, qui joua de la charmante musique tout l’après-midi, les spectateurs purent la bière locale dans une excellente atmosphère. Désolant néanmoins, Eckert Mainecke, l’un des plus célèbres meneurs allemands, dut abandonner au premier obstacle pour le salut de ses chevaux.

La Maniabilité l’après-midi se passa très bien avec les commentaires d’Anette Spitzenpfeil.

Ce fut tout de même fatigant pour les chevaux, non pas à cause du parcours mais en raison de la chaleur qui avait considérablement augmenté au cours de la journée.

Ennuyeux, les attelages durent attendre pour la Remise des Prix, heureusement à l’ombre des arbres – en raison du cauchemar de tout organisateur, la panne d’ordinateur. Peut-être due à la chaleur aussi, mais impossible d’imprimer les résultats. Un peu de nervosité et de rouspétance chez tout le monde, mais pour finir, Tadeusz Kolacz arriva en courant avec la liste en main pour donner à tous les meneurs, magnifiquement alignés sur la carrière, leurs rosettes et les coupes qu’ils avaient gagnées.

Les gagnants:


1 Poney
1. Regine Schwarzer (D)

2 Poneys
1. Ebbo Scheltens (NL)

1 Cheval de trait
1. Klaus Baumeister (D)
2. Thomas Wöllenstein (D)

2 chevaux de trait
1. Torsten Hess (D)
2. Heinz Poll (D)

1 cheval
1. André Szewczyk (D)
2. Irma Voorn-van Sleeuwen (NL)
3. Dagmar Wegner (D)

2 chevaux
1. Siegfried Kusel (D)
2. Prof. Paolo Fornara (D)
3. Tom Schicketanz (D)

4 chevaux
1. Matthias Pfeifer (D)
2. M. Meloth (D)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 -

 

 

 

Décès Matteo BIANCO


 

 

Matteo Bianco

 

Le décès accidentel de Matteo Bianco près de Turin le 15 septembre nous a tous terriblement affectés.

Passionné d’attelage, meneur émérite, doté d’un sens inné de cette discipline, juge AIAT apprécié depuis des années, efficace dans son désir de toujours apprendre davantage, alors qu’il en savait déjà beaucoup pour son âge, il avait été accueilli avec joie dans le corps des juges AIAT. Il n’avait que 26 ans et était promis à un brillant avenir de juge international.

L’attelage de tradition, en Italie en particulier mais aussi plus généralement à l’international, perd un jeune homme brillant, qui ne peut que laisser d’immenses regrets et beaucoup de tristesse derrière lui.

Je pense à ses parents, que j’avais eu le plaisir de rencontrer à plusieurs reprises, et auxquels j’adresse, au nom des membres de l’AIAT, mes plus sincères condoléances, ainsi qu’à mes amis du Gruppo Italiano Attacchi et à mes collègues juges, qui tous pleurent et regrettent ce charmant et souriant jeune homme, une personnalité vraiment attachante.

À sa mémoire, nous créerons un Prix Matteo Bianco.

                                                                                        

                                                                                              Baron Christian de Langlade,

                                                                                                          Président de l’AIAT

 

 

 

Déces Marech DORUCH, AIAT POLOGNE


 

Je suis extrêmement triste de faire part du décès de Marek Doruch, un charmant meneur polonais, toujours heureux et souriant, membre influent de la Polish Carriage Society et très apprécié à l’Association Internationale d’Attelage de Tradition. Il fut l’un des premiers à comprendre et à apprécier l’attelage de tradition dans son pays et à participer à de nombreux concours en Pologne et en-dehors.

Au nom des membres de l’AIAT, je présente toutes mes condoléances à son épouse et à ses fils, ainsi qu’à tous nos chers amis-meneurs polonais.

                 Très sincèrement,

                                                   Baron Christian de Langlade,

                                                           Président de l’AIAT

 

Marek Doruch est né le 24 janvier 1963. Il a aimé les chevaux depuis son enfance et passait toutes ses vacances avec eux à la campagne. Au lycée, il s’entraînait à monter à cheval au Haras de Jaroszowka et devint champion de Polognes en dressage. Il travailla en tant qu’instructeur et plus tard monta une écurie d’attelage.

En 1991, il créa une usine, la Marek Doruch Carriage Production and Renovation Cie,

Spécialisée dans la restauration de voitures à cheval anciennes, selon leurs modèles anciens. Beaucoup de ces voitures participèrent à des concours en Europe. La compagnie de Marek restaura des voitures appartenant à des privés et d’autres, appartenant à des collections de musées en Pologne et en Europe.

        Marek fut le premier meneur polonais à participer à des concours internationaux d’attelage de tradition, plus de vingt. Il fut un précurseur de l’attelage de tradition en Pologne et co-organisateur des concours de Ksiaz et de Koszencin, très souvent délégué technique de l’AIAT et il jugea à des concours organisés par l’AIAT.

        Tout ce qu’il entreprit, Marek le fit très professionnellement, avec passion et son sourire. C’est ainsi que nous nous souviendrons de lui.

                                                                   Tadeusz Kolacz,

                                                                            Juge AIAT

 

 

 

Compte rendu CIAT KSIAZ 2022 FR


 

 

8ème CIAT KSIAZ 22-24 juillet 2022

Arrivant en vue de la belle façade et des jardins à la française du château de Ksiaz, on s’attend presque à rencontrer la princesse Daisy von Pless, autrefois propriétaire de cette superbe propriété, menant son break de chasse attelé à cinq chevaux gris, dans une très élégante tenue d’été et accompagnée d’une dame de son entourage et de ses grooms.

Cette photo est conservée dans les archives du château et montre l’intérêt de la princesse pour l’attelage. C’est ce fait qui a poussé les organisateurs du 8ème CIAT de Ksiaz à continuer leur travail avec leur équipe cette année, en partie par fidélité à une personnalité toujours très populaire et aussi pour maintenir l’art de l’attelage de tradition d’antan.

 

À part les milliers de touristes en sandales et Tshirts, on aurait pu se croire revenus au temps des maîtres et serviteurs, de la circulation des chevaux et des voitures à cheval, des routes pavées et des chemins poussiéreux, des remises, des écuries, des maréchaux-ferrants, au lieu de garages modernes. Tout cela est encore vivant au Haras d’État de Ksiaz, autrefois écuries princières de Ksiaz. Quelques minutes de marche à travers le parc, dans une rafraîchissante atmosphère, mènent aux anciennes écuries. En entrant dans la cour, la grande carrière brûle sous le soleil, silence partout, de temps en temps le son d’un sabot de cheval dans les écuries entourant la cour centrale, et un groom s’activant lentement vers le tas de fumier avec sa brouette. Pas un bruit de moteur, pas de trafic rapide, pas de ciment, juste les beaux bâtiments en grande partie en bois dans un coin de la cour. Histoire vivante …

Cet endroit de rêve du XIXe siècle reçoit le 8ème CIAT de Ksiaz Castle. Onze attelages s’étaient inscrits et neuf avaient pu finalement participer. Les problèmes dûs au Corona virus et autres se font toujours sentir. Néanmoins, les meneurs qui avaient pu venir apprécièrent l’hospitalité des organisateurs, Andrzej Novak-Zemplinski et Irek Kozlowski et de leur équipe, qui firent un grand succès de l’événement.

Le Routier, le samedi matin, avait lieu cette année dans le parc du château, ce qui signifiait que les attelages parcouraient trois fois le même chemin. Les PCs étaient le rail, le reculer, le cercle, le stop et le verre. Les organisateurs étaient heureux de voir plusieurs nouveaux, tout à fait compréhensible, mais certains n’étaient pas encore familiarisés avec ces difficultés et firent quelques fautes. Mais restant très positifs, les meneurs furent enchantés de cette nouvelle expérience et les commentaires furent dans l’ensemble excellents.

La maniabilité dans l’après-midi était difficile. Le délégué technique avait dessiné un parcours FEI, dont les meneurs se tirèrent bien, malgré des voitures anciennes malaisées à mener dans un tel parcours. Pas plus de balles tombées que normalement. Chevaux et meneurs étaient heureux que la carrière soit entourée d’arbres et ombragée pour attendre la cérémonie de la remise des prix, qui se déroula immédiatement après le passage du dernier participant.

Le timing était excellent et les résultats arrivèrent en un rien de temps. Mr Novak-Zemplinski mena les VIPs vers les attelages gagnants pour leur donner les prix qu’ils avaient gagnés. Chaque meneur reçut une jolie aquarelle représentant un tandem avec le château en fond, peinte pas Mr Novak-Zemplinski lui-même, artiste internationalement connu. Enfin, les meneurs se découvrirent pour écouter les hymnes nationaux en honneur des gagnants – puis tous firent plusieurs tours d’honneur sur la chanson traditionnelle : « Au revoir, mon petit officier de la garde … »

 

Les gagnants:

Paires:

1er       Gary Rolans (AUS)

2ème      Mattias Pfeifer (D)

3ème      Jacek Soborski (POL)

 

 

Compte rendu 1er CIAT GALINY 2022


Ce fut une vraie décision pour Roman Kusz d’organiser lui-même un CIAT. Homme de cheval passionné, meneur international reconnu dans le milieu de l’attelage sportif grâce à ses nombreux succès, il s’était retiré du sport pour se consacrer à l’attelage de tradition, plus calme et amusant. Pas étonnant qu’il ait aussi eu tant de victoires lors de nombreux CIATs et ait été plein d’enthousiasme à cette idée d’organisation.

La réaliser était déjà difficile dans des conditions normales mais dans son cas, c’était encore plus compliqué car il vit dans la partie la plus reculée de Pologne, la Masurie, et n’ayant pas d’endroit approprié sous la main, le projet semblait condamné. Mais Roman a toujours eu de la chance ! La Masurie est une région de paysages très ouverts sans clôtures, avec des pâtures, des champs et de grandes forêts, des petits chemins non encore couverts de goudron, des lacs, des mares, des grues et des cigognes dans les champs – et au moins deux nids de cigognes sur les toits de chaque village ! De plus, la plupart des structures agricoles ont été préservées. De nombreuses belles propriétés de l’ancienne noblesse sont en cours de restauration aujourd’hui.

Roman a donc eu la chance de trouver un tel endroit pour accueillir son projet. La majestueux domaine de Galiny, appartenant à une famille de Varsovie tout à fait disposée à lui offrir l’hospitalité pour un CIAT : un hôtel construit dans une ancienne grange, des écuries historiques, une carrière reliée à ces écuries, et par-dessus tout, une ravissante cour devant le château. Pour la présentation, cela aurait été difficile de trouver mieux ! Et dans ces circonstances, ce ne fut pas difficile de trouver des sponsors – et des meneurs. En dépit de l’éloignement, et grâces aux nouvelles autoroutes de Pologne, 21 participants s’engagèrent, dont un de République Tchèque et même un Autrichien !

Le traditionnel Dîner des Nations se tint dans une vieille forge de l’exploitation agricole. Cette forge avait été transformée en une ravissante salle de festivals – dans laquelle se trouvait encore une cheminée d’origine et un moteur marchant par transmission - bientôt couvert par le son de conversations enthousiastes et par la présentation de toasts. Les délicieuses spécialités locales apportées par les participants disparurent en un rien de temps. Quant aux boissons, il y en eût pour des heures …

À la Présentation, le samedi, cinq beaux attelages, dont deux dans la tradition rurale avec meneur et passagers en costume traditionnel, de jolis attelages de phaëtons et de wagonnettes, et de beaux attelages de ville avec Mylords et Landaulets.

En raison de la chaleur, et du terrain mou, dû à d’abondantes pluies les jours précédents, le Routier avait été raccourci mais très bien dessiné le long de petits chemins, à travers les prés, le long de haies et de bosquets, d’un petit lac, à travers le village et la cour du château. En dépit de la chaleur, les chevaux étaient encore frais à l’arrivée. Les PCs avaient été bien négociés et tous étaient enchantés et en pleine forme en retournant déjeuner à l’hôtel.

La maniabilité l’après-midi attira des centaines de spectateurs autour de la carrière, malgré la chaleur qui avait beaucoup monté au cours de la journée. Le parcours n’était pas trop difficile et permettait même un petit galop entre les cônes 14 et 15, chance que saisirent tous les meneurs.

La Remise des Prix se passa relativement rapidement, chevaux et meneurs étant fatigués par la chaleur et très heureux que la cérémonie soit courte. Les juges et les VIPs qui avaient l’honneur de remettre les coupes et les rosettes furent très bien dirigés par l’équipe technique, et en une demi-heure, tout était réglé. En l’absence d’arbres autour du terrain et d’ombre, le tour d’honneur fut rapide et chacun s’en retourna aux écuries plein de fierté. Dommage que les organisateurs aient oublié le traditionnel accompagnement du tour d’honneur : « Au revoir, mon petit Officier de la Garde ! » …

Les gagnants :

1 cheval

1er                  Czeslaw TRZOS           PL

2ème           Tomasz PELKA             PL

3ème           Rafal LANDOWSKI       PL

2 chevaux

1ère            Justyna PRZYBOROWSKA     PL/UKR

2ème           Gregorz JACHIMIAK     PL

3ème           Lukasz PANEK             PL

Tandem

1er             Ireneusz KOZLOWSKI  PL    


 

 

 

EriFon21EriFon21

Compte rendu 1er CIAT NIEPOLOMICE 2022 FR


 

1er CIAT de NIEPOLOMICE (PL)

30 et 31 juillet 2022

Huber HARTMUTH

Niepolomice est une petit ville de Pologne, voisine de Cracovie, se situant près de l’autoroute A4, à 540 km de Dresde, en Allemagne, avec aussi une très bonne connection avec l’aéroport international de Cracovie.

Le magnifique château du XIVe siècle de Niepolonice appartenait aux rois de Pologne, qui résidaient alors à Cracovie, à cette époque capitale de la Pologne.

C’est maintenant un musée et un centre culturel, avec un hôtel et des restaurants. L’hippodrome, les écuries et une aire de détente, le tout situé juste au pied du château.

Le château de Niepolomice a accueilli cette année, pour la première fois, un concours d’attelage de tradition les 30 et 31 juillet. Les initiateurs de cet événement étaient Czeslaw Trzos et Tadeusz Kolacz.

Vingt-deux attelages s’inscrirent mais finalement dix-huit firent le voyage dont quatre débutants et six meneurs participant pour la deuxième fois.

Le premier jour du concours, le temps était magnifique pour la Présentation, mais le second, il plut de la première à la dernière minute ! Le mauvais temps contribua évidemment à réduire le nombre de spectateurs et à diminuer le plaisir des meneurs. Malgré cela, les conditions pour organiser un concours de tradition à Niepolomice sont excellentes il y a un grand hippodrome avec des tribunes, équipé de bureaux et de différents services, un local avec air conditionné au-dessus de l’hippodrome avec une très bonne sonorisation pour les juges. À côté du château se trouve une grande cour pavée pour les voitures, et un beau parc dans le centre de la ville. Les autorités locales étaient très coopératives et très impliquées, de même que les organisateurs et les nombreux sponsors de l’événement.

Tout au long du concours, l’ambiance fut excellente ! En dépit des difficiles conditions météorologiques, tous les participants s’en allèrent très satisfaits.

Les dames dominèrent cette compétition.

La gagnante toutes catégories fut Justyna Przyborowska, menant un Winchester à un break de chasse. Martyna Beblot gagna la catégorie 2 chevaux et le très expérimenté Jacek Janton la catégorie un cheval.

En 2023, le second CIAT de Niepolomice est prévu les 27 et 28 mai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIAT GLAMIS 2022 FR


6ème CIAT GLAMIS CASTLE 2022

18 et 19 juin 2022

Le 6ème CIAT de Glamis Castle, qui s’est déroulé dans le superbe domaine royal, a été, une fois encore, un grand succès.

Vingt-quatre participants s’étaient inscrits, dont neuf nouveaux meneurs prenant part à un Concours de Tradition ! Deux autres, venant du Pays de Galles et sept originaires du sud de la frontière avec l’Angleterre pour profiter de la belle campagne écossaise, la plupart arrivant le vendredi après-midi pour bien installer leurs chevaux dans les écuries.

Quant aux meneurs, passagers et grooms, soixante-quatre se préparèrent pour le dîner du soir, préparé par Sandy Lanni et son équipe de bénévoles dans une excellente atmosphère.

Le temps était magnifique, ensoleillé, et le resta pendant toute la manifestation.

Le samedi, les trois postes de Présentation se trouvaient juste en face du Château.

Raimundo Coral Rubiales (Spain), Paul Mills (GB) et Andrew Counsell (GB) jugèrent les attelages, avec l’excellent commentaire de l’experte Jane Macinnes.

Pendant le dîner de gala – 83 invités en smoking dans la grande salle à manger officielle du château - le gagnant de la meilleure présentation, Jimmy Jeffrey, offrit à tous les convives un Scottish Quaich, dans la pure tradition écossaise, qu’il remplissait de malt whisky pour la joie de tous !

Un Routier de 13 km le dimanche, tout à l’intérieur du superbe domaine de Glamis, avec de ravissantes petites routes et chemins, avait été dessiné par Alan Ross et les passages contrôlés par Clive Rushton Green. Quant à la Maniabilité, ce fut l’œuvre de Alex Hogg.

Les juges, les bénévoles de toutes sortes, sans oublier les organisateurs et les sponsors, sont sont absolument essentiels pour l’organisation d’un beau concours. Et l’on peut dire une fois encore que l’ambiance fut absolument excellente et que chacun apprécia énormément un merveilleux événement !

Pour consulter les résultats, téléchargez le document :

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compte Rendu CIAT SANDRIGHAM 2022


 

 

4ème CIAT de SANDRINGHAM (GB)

24 et 25 juin 2022

Quelle aventure ! Tout d’abord, le concours allait avoir lieu, puis non, et enfin oui mais il n’y avait pas de boxes pour les chevaux, puis il y en avait mais pas assez de meneurs à cause du Covid – et finalement, avec un nombre légèrement inférieur à celui prévu mais une grande qualité des attelages, nous y sommes arrivés !!! Les prévisions pour la météo étaient catastrophiques – pluie tout le week-end mais heureusement la British Weather Forecast s’était une nouvelle fois trompée, et bien qu’il y eut un peu de vent, et quelques chapeaux envolés, le soleil fut avec nous pendant tout le week-end.

 

Nos 17 participants étaient principalement à 1 poney, petit ou grand, le plus petit étant celui de Pat Ainsworth, un Palomino Shetland de 90 cm attelé à un Governess cart de Dundee Carriage Company de 1913. Hélas pas d’attelages à plusieurs chevaux ou poneys, bien que l’on nous en ait promis deux de la Royal Horsehold, qui s’avérèrent engagés ailleurs à l’occasion du Jubilé de la Reine – et pas non plus de coaches, le meeting des coaches n’ayant pu, comme nous, assurer l’habituel grand dîner le samedi soir. Deux tandems arrivèrent à un seul cheval, et dans certaines catégories le nombre de participants diminua, mais … particulièrement sympa, nous vîmes trois « nouveaux », qui n’avaient jamais participé à un CIAT mais avaient été encouragés à venir par Richard James, et furent enchantés de l’événement et promirent de revenir !

Le vendredi commença par l’habituel Pimms et petits sandwiches au jambon, tous étant particulièrement heureux de se retrouver à Sandringham. Cette année, nous avions décidé de faire partir, le samedi, le Routier tout de suite après la Présentation. Nos trois juges, Richard James (Président du Jury), Elizabeth Cartwright-Hignett et Modris Kesans furent tous émerveillés par la qualité des attelages qui leur étaient présentés, concrétisée par des scores très élevés. Jimmy Jeffrey gagna la Présentation et le Memorial Trophy de Steve Jarman avec son joli Dog cart vernis de Jacksons d’Edinbourg attelé à une paire de Frison et Highland, suivis de Sharon Wootton et Derek Wootton.

 

Jimmy Jeffrey gagna aussi, pour une très professionnelle restauration, le splendide John Ousbey Memorial Trophy, très émouvant car notre ami Rodney Ousbey nous manque beaucoup et c’était la dernière restauration qu’il avait faite avant de mourir du Covid. Ces prix avaient été trouvés dans son atelier et donnés aux organisateurs du CIAT de Sandringham pour donner plus d’importance aux voitures dans un concours. Le deuxième prix, destiné à une restauration amateure d’une voiture, fut offert à Liz Harcombe pour son Cantorbery Cart par Ingates of Aylesham, qui lui valut un score de présentation de 9,42. Cette voiture fut trouvée en morceaux et fut amoureusement restaurée par Liz et son compagnon.

Le Routier (12 kms et 6 kms pour le très petit poney) fut très apprécié par tous les participants, sortant du domaine et descendant Kings Avenue, le long des superbes écuries royales et partant dans la campagne, près de Anmer Hall, résidence du Duc et de la Duchesse de Cambridge pour arriver au 5 passages contrôlés – le rail, une volte à gauche d’une main, un remiser qui causa le plus de problèmes, et le verre. Revenant vers le domaine de Sandringham, une halte sur la colline.

 

Les chevaux et poneys dételés pour profiter d’un repos salutaire, les meneurs et passagers commencèrent à se préparer pour les festivités du soir ! Heureusement, tous avaient bien compris l’esprit de ces festivités et l’on put admirer de belles décorations et une nourriture délicieuse ! Les organisateurs avaient engagé un magicien pour les distraire et ce fut fantastique – particulièrement une bouteille de vin passant à travers une table ! Génial !

Et par un dimanche clair et ensoleillé, les meneurs commencèrent à tester la Maniabilité dessinée par Paul Mills. Ruth Martin et Merioneth Tymesti firent toutes les deux un sans-faute et quelques participants eurent de petites pénalités. Au total, Sharon Wootton gagna cette nombreuse catégorie poneys, et Kelly Searle, menant Stockdale Black Prince à un gig Studebacker 1900, arriva seconde, son Routier sans faute lui valant une bonne accolade pour sa parfaite première participation ! Et reconnaissant qu’elle n’avait jamais mené dans une maniabilité auparavant !!! Pat Ainsthorpe gagna la catégorie « Petits poneys », suivie par Liz Harcombe.

La catégorie 1 cheval fut remportée par Kimberley Titmus, avec une nouvelle voiture cette année, un superbe Manchester Gig noir et jaune de 1920, attelé à son fidèle cob, Troy.

Les paires comportaient les chevaux de Jimmy Jeffrey et les poneys de Claire Bourne, Bubbles et Domino, attelés à un Phaëton par Mills of London - et qui termina à la 5ème place du classement général avec un score de 12,70.

Sharon Wootton fut déclarée Suprême Championne et fut heureuse de gagner cette première compétition cette saison, en dépit des problèmes de santé de son époux. Kimberley Titmus fut une digne seconde au classement général mais il est juste de dire que chaque meneur retourna chez lui avec le meilleur cheval ou le meilleur poney !!!

 

Rosemary Neale

 

                                                                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compte Rendu 1er CIAT GALINY (PL)


Ce fut une grande décision de Roman Kusz d’organiser lui-même un CIAT. Ayant été lui-même un excellent homme de cheval et un meneur très connu dans le monde de la compétition FEI, il se retira du monde du sport pour se consacrer à l’attelage de tradition, beaucoup plus calme et agréable.

Pas étonnant qu’il ait eu tant de succès à de nombreux CIATs et ait été si enthousiaste pour en organiser un.

Arriver à organiser un tel événement n’est pas simple en général mais dans le cas présent, cela paraissait très risqué, habitant dans l’un des coins les plus reculés de Pologne, la Masurie, et n’ayant pas sous la main un endroit approprié pour une telle organisation. Mais Roman a de la chance en général. La Masurie est une région de grands paysages sans clôtures, avec de grandes pâtures, des champs et de grandes forêts, des chemins sans tarmac, de nombreux lacs et étangs, des grues et des cigognes posées dans les champs, et au moins deux nids de cigognes dans chaque village !

 

 

De plus, la plupart des structures agricoles et des belles demeures et domaines appartenant à l’ancienne noblesse locale ont été préservées et rénovées. Roman fut assez chanceux pour trouver un tel endroit à Galiny, appartenant à une famille de Varsovie, très ouverte à son projet et qui lui offrit toute la propriété : l’hôtel construit dans une ancienne grange, les écuries historiques, une carrière reliée aux écuries et enfin la belle cour devant le Château.

Difficile de trouver mieux ! Et donc les sponsors et les meneurs affluèrent … En dépit des longues distances à parcourir sur une toute nouvelle autoroute en Pologne, 21 participants s’inscrirent, dont un Tchèque et même un Autrichien !

La traditionnelle Soirée des Nations se tint le vendredi soir dans une vieille forge de la ferme, transformée un très joli endroit de festival, bientôt plein de joyeuses conversations et de toasts portés pour de nombreuses raisons. Les délicieux plats locaux apportés par les participants disparurent en un rien de temps, mais les drinks durèrent pendant des heures …

Le samedi, la Présentation fut très intéressante avec deux attelages traditionnels agricoles, le meneur et les passagers en costume traditionnel, de beaux chevaux attelés à des phaëtons, et des wagonnettes, ou à des mylords et des landaulets.

Le Routier fut raccourci à cause de la chaleur et du terrain très mouillé en raison des grosses pluies des jours précédents mais le parcours était très bien dessiné le long de chemins traversant des pâtures, le long de haies et d’un petit lac, à travers le village et la cour du château. En dépit de la chaleur, les chevaux étaient frais  à l’arrivée, les PCs furent bien passés et tout le monde était satisfait  en retournant à l’hôtel pour le déjeuner.

La Maniabilité dans l’après-midi attira de nombreux spectateurs, plusieurs centaines en fait, en dépit de la chaleur. Le parcours n’était pas trop difficile et permettait un galop entre les cônes 14 et 15, une opportunité que tous ne saisirent pas.

Le remise des prix ne dura pas trop longtemps car les chevaux étaient fatigués par la chaleur, à la grande joie des meneurs. Les juges et les invités remirent les prix rapidement aux participants heureux de leurs performances, pas d’ombre autour de la carrière, donc après un rapide tour d’honneur, les attelages retournèrent dans leurs écuries. Dommage que la traditionnelle musique « Au revoir, mon petit officier de la garde » ait été oublié …

 Les gagnants :

1 cheval

1st Czeslaw Trzos                  PL

2nd Tomasz Pelka                  PL

3rd Rafal Landowski             PL

2 chevaux

1st Justyna Przyborowska     PL/UKR

2nd Gregorz Jachimiak          PL

3rd Lukasz Panek                   PL

Tandem

1st Ireneusz Koslowski          PL

 

 

 

 

EriFon21EriFon21